MUSÉE NATIONAL MILITAIRE, PAYS-BAS

Le Musée Militaire National (NMM) a ouvert ses portes fin 2014 sur l’ancienne base aérienne de Soesterberg. Le conservateur, Walter Castelijns, est responsable des collections et a en charge l’aménagement des réserves. “Le succès du Musée Militaire National a dépassé toutes nous attentes. Nous attendions 200 000 visiteurs par an, mais nous avons déjà atteint ce chiffre 4 mois seulement après l’ouverture. Le NMM est très vite devenu une attraction phare. En contrepartie, un tel rush de visiteurs implique la mobilisation totale de l’ensemble de l’organisation. Vous n’imaginez pas à quel point les gens peuvent être épuisants ! Petit à petit, nous avons pu accorder plus de temps et d’espace à l’aménagement des réserves et à la gestion des collections.”
“Le NMM est né de la collaboration entre le Musée de l’Armée de Delft et le Musée de l’Aviation Militaire de Soesterberg. Deux musées très différents. Alors que le Musée de l’Armée raconte une histoire basée sur les collections, le Musée de l’Aviation Militaire tourne principalement autour des techniques de vol. En tant que gestionnaires des réserves, nous avons eu la tâche difficile d’intégrer ces deux collections très différentes.”
98% DES COLLECTIONS MUSÉALES STOCKÉES DANS LES RÉSERVES
“Avec près de 300 000 objets, la collection est non seulement importante en termes de taille mais aussi de volume. Des médailles militaires aux avions, des grenades aux sabres, des gourdes aux uniformes, des peintures aux cartes topographiques, la collection est extrêmement variée. Environ 3 800 objets sont exposés dans le musée. Les 98% restant sont stockés dans les réserves.”

L’AMÉNAGEMENT DES RÉSERVES DU NMM : UN STOCKAGE OPTIMISÉ ET RESPONSABLE
“Les réserves ont été aménagées dans un hangar à hélicoptère auquel nous avons rajouté une section. Nous disposons d’environ 6 000 mètres carrés, dont une salle de 1 500 mètres carrés avec contrôle climatique. C’est ici que sont stockés les objets les plus fragiles de notre collection, tels que les livres, les cartes, les peintures et les uniformes. Nous avons réduit le niveau d’oxygène à 17% pour limiter les risques d’incendie et protéger les collections des nuisibles.”

L’optimisation de l’espace aves les rayonnages mobiles double hauteur
“L’aménagement des réserves avec contrôle climatique a fait l’objet d’un appel d’offres Européen remporté par Bruynzeel. J’en suis personnellement ravi car j’ai toujours eu de bonnes expériences avec Bruynzeel lorsque je travaillais pour le Musée de l’Armée. Cette fois encore, je n’ai pas été déçu. Bien que nous ayons choisi un système standard, nous sommes néanmoins dépendant d’une certaine modularité pour s’adapter aux spécificités de nos collections. La valeur ajoutée de Bruynzeel en la matière est excellente.”

“Dans les réserves avec contrôle climatique, nous avons installé un système de rayonnages mobiles double hauteur : quatre vingt dix rangées de quatre vingt dix armoires de six mètres de haut. A mi-hauteur, nous avons intégré une mezzanine métallique pour un accès aisé à tous les niveaux d’étagères. De cette façon, nous avons parfaitement optimiser l’espace de stockage disponible. La profondeur des étagères varie de 30 à 80 centimètres. ”

Comment optimiser le rangement de tous ces objets ?
“Nous avons également des racks à tableaux, des meubles à plans, et des racks spéciaux pour accueillir, par exemple, notre collection de lances et de pelles militaires. Nous avons également conçu un système de stockage spécifique pour l’armurerie. Nous avons développé et fabriqué beaucoup de ces éléments nous mêmes, avec le support de Bruynzeel.”

“La diversité de notre collection nous provoque quelques maux de tête ! Gros ou petits, grands ou larges, longs ou étroits : comment stocker tous ces différents objets efficacement ?Pour nous aider, nous avons développé un programme informatique qui fait tous les calculs pour nous, sur la base des informations que nous saisissons. Nous avons ainsi gagné au moins 20% d’espace supplémentaires.”

Stocker l’ensemble de la collection de manière responsable
“Une partie de la collection est maintenant stockée dans les réserves, mais il reste beaucoup à faire. Par exemple, beaucoup d’objets sont encore dans leur emballage de déménagement. Nous devons encore trouver une solution pour gérer cela, mais nous serons finalement en mesure de stocker l’ensemble de notre collection de manière responsable. Nous conserverons probablement un peu de place pour l’accroissement des collections. En tous cas, nous serons bien occupés avec l’aménagement de nos réserves pendant encore quelques années.”